Quel taux d’estradiol pour l’ovulation ?

L’estradiol est une hormone sexuelle dont la concentration augmente de façon significative au moment de l’ovulation. Le taux d’estradiol varie très souvent en fonction de la grossesse, du cycle menstruel, la ménopause et d’autres facteurs physiologiques/pathologiques. A quel taux d’estradiol s’attendre pour une ovulation? Découvrez à travers cet article, le taux d’estradiol nécessaire pour une ovulation.

Estradiol : quel taux faut-il pour une ovulation

Le déclenchement de l’ovulation vient au moment où l’on peut recenser deux à trois follicules. C’est-à-dire au moment où les follicules arrivent à maturité. Plus précisément lorsque les follicules atteignent une taille suffisante, habituellement entre 16 mm et 17 mm. Aussi, à l’ovulation, le taux d’œstradiol est souvent compris dans la limite des plages de 150 à 250 pg/ml/follicules.

A lire aussi : Offrez un calendrier de l'avent à un enfant que vous connaissez pour le gâter

Au moment de l’ovulation, ce taux (taux d’estradiol) est compris entre 1,57 et 17,1 nmol/l chez certaines femmes. Chez d’autres pendant leur ovulation le taux d’estradiol est souvent compris entre 0,35 et 2,20 nmol/l. Chez la femme ménopausée, ce taux varie entre 0,04 et 0,18 nmol/l. Cepedant, le taux est estimé entre 24.5 et 110 nmol/l chez les femmes enceintes. Lors de la phase progestative ou phase lutéale, le taux d’estradiol varie de 17,2 et 85 nmol/l.

Comment s’effectue la lecture du résultat estradiol ?

Les valeurs normales du taux d’estradiol varient en fonction du profil type (les jeunes filles et les femmes). Chez les jeunes filles avant la puberté, le taux d’estradiol est en dessous de 0,11 nanomole (nmol)/litre. Chez les femmes, au moment de la phase folliculaire, le taux d’estradiol est évalué entre 0,10 et 0,55 nmol/litre.

A découvrir également : Quelles sont les causes de l'abandon scolaire ?

Utilité de l’estradiol pour l’ovulation

L’estradiol est une hormone qui joue un grand rôle chez les femmes. Cette hormone sexuelle permet avant tout, le développement des organes génitaux, la régulation des cycles menstruels chez les femmes. L’estradiol contribue également à la consolidation de la densité osseuse, la croissance mammaire, la maintenance des caractères sexuels secondaires.

Le taux d’estradiol permet de refléter en fait le stade de maturation et la croissance des follicules à l’ovulation. Pour d’autres cas de troubles de développement sexuel, on recours également au dosage de l’oestradiol. Il s’agit notamment de troubles du développement sexuel tels que l’absence de règles, la puberté précoce, etc.). Hormis, pendant l’ovulation, l’estradiol contribue également à faire un bilan de stérilité au moment de la ménopause.

Taux d’estradiol trop bas à l’ovulation : tout savoir sur les raisons

Il arrive souvent que le taux d’estradiol baisse de façon drastique dans le sang de la femme. En général les raisons sont les suivantes : insuffisance ovarienne, insuffisance hypophysaire, déséquilibre hormonal (syndrome de Stein-Leventhal). Cela peut également être causé par une aménorrhée due à la prise de contraceptif oral.

Voilà les raisons pouvant provoquer une baisse du taux d’estradiol au moment de l’ovulation chez les femmes.

Hausse excessive du taux d’estradiol à l’ovulation : que faut-il en conclure ?

Le taux d’estradiol dans le sang à tendance à augmenter chez la femme lorsque cette dernière prend un traitement contraceptif hormonal. Ce type de hausse, anormalement excessive, est souvent très constatée chez les femmes ménopausées suivant un traitement hormonal substitutif.

Cependant, une élévation anormale du taux peut tout aussi permettre de détecter une tumeur ovarienne chez la femme.

Les symptômes d’un taux d’estradiol anormal pendant l’ovulation

Les symptômes d’un taux d’estradiol anormal pendant l’ovulation peuvent varier selon les femmes. Toutefois, certaines ressentiront une fatigue intense, des douleurs abdominales ou encore un saignement vaginal.

Il faut noter que chaque femme réagit différemment à ce type de situation et que certaines ne remarqueront aucun symptôme particulier. Vous devez consulter votre médecin si vous suspectez une variation majeure dans votre taux d’estradiol.

La hausse excessive du taux d’hormones féminines peut être liée à des problèmes gynécologiques sous-jacents. Des maladies telles qu’une endométriose ou un syndrome des ovaires polykystiques peuvent causer cette hausse soudaine dans le niveau d’oestrogène.

Vous devez prendre rendez-vous avec votre médecin traitant pour en savoir plus sur les causes possibles et comment remédier au problème.

Bien qu’il soit normal pour les niveaux d’oestrogène chez la femme de fluctuer tout au long du mois et durant le cycle menstruel normal, vous devez rester vigilant quant aux changements extrêmes qui peuvent indiquer un trouble médical potentiellement grave. Si vous pensez rencontrer un problème hormonal quelconque, n’hésitez pas à demander conseil auprès de spécialistes compétents pour bénéficier rapidement d’un traitement adapté avant que cela ne devienne trop tardif.

Comment réguler naturellement son taux d’estradiol pour favoriser l’ovulation

Si vous souhaitez réguler naturellement votre taux d’estradiol pour faciliter l’ovulation, il existe quelques mesures que vous pouvez prendre.

Une alimentation équilibrée peut aider à maintenir des niveaux sains d’œstrogène. Les aliments riches en phyto-œstrogènes comme le soja et les légumineuses peuvent aussi aider à réguler les hormones féminines.

Essayez de réduire votre stress et vos niveaux de cortisol en faisant du yoga ou de la méditation. Le cortisol est connu pour perturber les hormones sexuelles chez les femmes et un niveau élevé pourrait donc causer une fluctuation importante dans le taux d’œstrogène.

Certains suppléments alimentaires ont été identifiés pour soutenir l’équilibre hormonal chez la femme. C’est notamment le cas des vitamines B6 et E ainsi que du magnésium qui stimulent la production hormonale ovarienne tout au long du cycle menstruel.

Pensez à bien noter qu’il ne faut pas chercher à contrôler son taux d’hormones sans consulter un professionnel de santé qualifié. Effectivement, certains compléments alimentaires peuvent avoir des effets indésirables lorsqu’ils sont pris en excès ou avec certains types de pathologies existantes. Parlez-en donc avec votre médecin avant toute prise abusive quelconque.

Si vous rencontrez des difficultés liées à l’ovulation ou suspectez un déséquilibre hormonal potentiellement problématique, n’hésitez pas à consulter votre gynécologue pour une évaluation plus approfondie.