Quelle est la 1ère invention qui peut être considérée comme l’ancêtre de la bicyclette ?

La bicyclette est l’un des moyens de déplacement les plus répandus au siècle actuel. Cependant, le modèle actuel est issu de plusieurs transformations au fil du temps. Celles-ci ont permis d’en arriver au vélo actuel. Mais quelle est cette première invention qui peut être appelée « ancêtre » de la bicyclette ? On en parlera dans ce développement.

Le célérifère

Encore appelé Draisienne, le célérifère est l’une des premières inventions dans le domaine des transports. Mis sur pied par Karl Drais en 1817, cet engin peut être considéré comme l’ancêtre de la bicyclette. Cette invention a révolutionné le monde des deux-roues. Elle a été vendue en France sous le nominatif « vélocipède ».

A découvrir également : Quand aller voir une psychologue pour enfant ?

Contexte de création

Le célérifère a été inventé à une période où le monde a été bouleversé terriblement par la nature. En effet, avant sa création, le mode de déplacement privilégié de cette époque était le cheval. Ainsi, la plupart des individus, quel que soit leur rang social, utilisaient ce moyen de transport au quotidien.

Cependant, l’entrée en activité du volcan Tambora provoqua la modification des saisons dans plusieurs parties du globe terrestre. Les continents Américain et Européen sont particulièrement touchés avec une absence d’été durant toute une année.

A découvrir également : Pourquoi dit-on doudou ?

La résultante de ce phénomène est la chute totale de la moisson. Dès lors, une famine naquit, ce qui entraîna un manque de nourriture pour les chevaux. De ce fait, les déplacements à cheval furent interrompus. Karl Drais, pour résoudre ce problème, se mit au travail pour inventer le célérifère. Il proposa deux modèles différents : un bicycle et un tricycle.

Fonctionnement

Le célérifère a un fonctionnement spécial. Pour le faire avancer, le conducteur doit s’asseoir sur le siège et faire avancer l’engin en faisant des mouvements de pieds. La particularité du célérifère est qu’il n’a aucune pédale. Ce sont donc les pieds de l’homme qui lui servent de propulsion. Ce qui lui vaut le surnom de « machine à marcher à grande vitesse ».

Le grand bi

À la suite du célérifère, un nouveau type de vélocipède vit le jour, c’est le grand bi. Cette nouvelle invention est considérée comme l’ancêtre moderne de la bicyclette actuelle. C’est aussi l’ancêtre du vélo de course actuel. Le grand bi vit le jour en 1870. À cette époque, la popularité du célérifère disparaissait peu à peu, vu le manque d’attrait de cette période.

Le grand bi révolutionna ainsi le milieu des vélocipèdes. C’est un nouveau concept qui propose une roue avant avec pédale guidée par un dirigeable. La particularité du grand bi est une grande roue à l’avant tandis qu’à l’arrière, il y a juste une petite roue. Toutefois, ce nouveau vélocipède trouve sa vitesse dans la puissance de la roue avant.