Pourquoi la langue française est-elle si complexe ?

Cet article vous a plu, recevez les nouveaux articles avant les autres !

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.


Les fautes d’orthographe, de grammaire, de syntaxe… sans oublier l’absence totale de ponctuation semblent en voie de banalisation et reflètent une défaillance collective indéniable.

Assiste-t-on à un affaiblissement de la norme de l’écrit dans notre société ainsi qu’à la mise à mort de notre magnifique et richissime langue française avec toute son histoire.

Un peu d’histoire…

Le français est une langue romane c’est à dire issue de l’évolution du latin vulgaire vers le gallo-roman. Le français, langue royale devient rapidement une langue juridique et administrative. C’est Molière qui en fit une langue vivante.

Jusqu’au XIXème siècle, grâce à la colonisation, le français se répand et devient une langue mondiale. C’est à partir de la seconde moitié du XXème siècle que le français perd en influence au profit de l’anglais.

Nationalisation et internationalisation de la langue française

Saviez-vous que jusqu’à la Révolution Française, on estime qu’un quart seulement de la population française parle français ?

Le reste de la population parle des langues régionales : breton, basque, catalan, provencal, flamand, alsacien… entre autres.

L’unification du français commencé au XVIIIème siècle a pour but de créer une seule langue sur tout le territoire français. Si l’unification fut difficile au niveau du peuple car d’après le rapport de l’Abbé Grégoire en Juin 1794 moins de 3 millions de français sur 28 parlaient la langue nationale ; le français est couramment pratiqué dans toutes les cours européennes.

Le français est le point de communication
de tous les peuples de l’Europe.

Évolution de l’orthographe dans le temps

Contrairement aux idées reçues, l’histoire du français et de son orthographe comporte de nombreuses réformes. De tout temps, l’orthographe du français a subi de nombreuses rectifications, mais l’habitude littéraire d’adapter les ouvrages dans l’orthographe officielle du moment nous donne une impression de continuité que la langue française n’a en fait jamais eue.

En voici un exemple concret à travers ces trois versions d’un même texte le début de « La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf » de Jean de la Fontaine.

  • Édition originale (XVIIème siècle) :
    • Une Grenoüille vid un Bœuf,
      Qui luy sembla de belle taille.
      Elle qui n’estoit pas grosse en tout
      comme un œuf […]
  • Édition de 1802 :
    • Une grenouille vit un bœuf
      Qui lui sembla de belle taille.
      Elle, qui n’étoit pas grosse en tout
      comme un œuf […]
  • Orthographe d’aujourd’hui :
    • Une grenouille vit un bœuf
      Qui lui sembla de belle taille.
      Elle, qui n’était pas grosse en tout
      comme un œuf […]

 

Malgré de nombreuses évolutions pour adapter le langage écrit au langage oral, on retrouve dans l’écriture de notre vocabulaire les racines latines de la langue. Si on prend le temps de s’intéresser aux racines de notre vocabulaire, on comprends l’origine de leur signification.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.