«

»

Avr 03

Comment bien éduquer son enfant en mettant l’émotion au cœur de l’éducation ? (3/4)

Cet article vous a plu, recevez les nouveaux articles avant les autres !
Vos données restent confidentielles. Je déteste autant que vous le SPAM !


Dans le premier volet je vous ai expliqué que quoi que l’on fasse, quoi que l’on décide on sera toujours des parents défaillants. Dans le second volet je vous ai démontré pourquoi je suis convaincue que la méthode actuelle pour éduquer son enfant ne convient pas pour leur bon développement émotionnel.

Dans cet article je vais partager avec vous mes trouvailles, et les astuces que j’utilise au quotidien (enfin quand je suis dans de bonnes disposition :blush:  ) pour pallier les réactions intempestives de mes chérubins.

J’ai fait de longues recherches sur le net, j’ai lu quelques ouvrages, j’en parle également régulièrement avec des amies qui sont sur la même longueur d’onde… et nous n’avons toujours pas trouvé de recettes miracles pour bien éduquer nos enfants !!! :tongue:   mais …

Une de mes amies m’a conseillé ce livre, Au cœur des émotions de l’enfant d’Isabelle Filliozat, qui m’a grandement aidé dans la compréhension de mon comportement mais également de celui de mes enfants.

Isabelle Filliozat est psychothérapeute et mère de deux enfants. Elle accompagne adultes et enfants dans leur cheminement vers plus de liberté et de bonheur depuis près de 20 ans. Elle est l’auteur du best-seller l’Intelligence du cœur et de Que se passe-t-il en moi ? Je ne les ai pas encore lu, mais c’est en projet !  :happy:

Comment réagir face aux comportements intempestifs de nos enfants ?

Que faire devant des larmes ?

Que dire face aux hurlements ?

Comment réagir vis-à-vis des crises de panique ?

J’imagine que comme 95% des parents, vous vous sentez piégé par l’éducation que vous avez reçue, vous appliquez certains schémas à la lettre et vous êtes énervé à cause du stress. Par ailleurs, quiconque a vécu une éducation à la dure, fera sans le vouloir la sourde oreille face aux pleurs et à la sensibilité de son enfant.

De part son expertise, Isabelle Filliozat, avec un langage simple et humain, apporte des questions et non des réponses concernant la relation à son enfant. Pas de méthode miracle pour bien éduquer son enfant, tout est dans l’écoute, la remise en question de ses propres principes et de soi, ainsi que le respect envers ses enfants.

La psychothérapeute nous invite à décrypter le monde des émotions de nos enfants et à laisser les ressentis éclore au grand jour. Ousstttt  les culpabilisations et les fiertés illusoires de suivre à la lettre le manuel du bon parent.

Le principal n’est pas d’être le meilleur parent du monde (Rappelez-vous, un jour ou l’autre vous serez, quoi que vous ayez pu faire, des parents défaillants !), le principal c’est de devenir des parents humains, à l’écoute de ses enfants. Et pour cela il suffit de se poser les bonnes questions !

Êtes-vous prêtes à vous remettre en question ?

Le livre Au cœur des émotions de l’enfant d’Isabelle Filliozat, est basé sur deux postulats :

  • Nos enfants nous disent ce dont ils ont besoin à chaque étape de leur développement. À nous d’apprendre à les écouter et à décoder leur langage.
  • Nous pouvons comprendre nos enfants et avoir une attitude juste et adaptée envers eux.

Je ne vais pas vous résumer le livre mais vous donner quelques pistes pour vous aider à améliorer la relation avec vos enfants. Arriver à gérer les relations conflictuelles du quotidien telle que « Océane ne veut pas aller se coucher ! Pierre ne veut pas prêter son camion fétiche à son frère ! Julie n’écoute jamais ce que je luis dit ! Léon ne veut plus aller à l’école !…. » dans la bonne humeur au lieu de la crise de larme habituelle. Ca serait un vrai bonheur, non ?

Les questions à vous poser pour répondre à presque toutes les situations :

1 – Vous êtes surpris et démuni devant l’intensité d’une émotion de votre enfant ? Vous ne voyez pas ce qui peut déclencher une telle réaction ? Vous ne savez pas comment l’aider à traverser cette épreuve ?

Posez-vous la question : Quel est son vécu ?comment bien éduquer son enfant - quel est son vécu

  • « Le petit enfant est prisonnier de l’immédiateté de sa réponse émotionnelle, sans médiation de la pensée pour relativiser les choses, ou hiérarchiser les enjeux. »
  • L’enfant forme ses croyances sur soi, sur les autres et sur la vie en fonction de son vécu. Il « voit le monde depuis ses propres yeux. Gardons-nous de juger ses réactions. Écoutons d’abord. Cherchons à identifier ce qu’il vit, comment il associe les choses, ce qu’il ressent et ce qu’il dit. »

Astuce ? Écoutez votre enfant, laissez-le exprimer ses émotions, accompagnez ses pleurs, ses cris, sans tenter de le calmer car c’est sa façon d’exprimer sa souffrance, de libérer les tensions qu’il a cumulé.

 

2 – Lorsqu’un comportement vous surprend, vous énerve, vous interpelle, lorsque votre enfant manifeste une émotion qui vous semble disproportionnée, une opposition systématique, ou des symptômes variés, cherchez l’émotion ou le besoin qu’il manifeste. Votre enfant ne fait pas un « caprice » ni une « comédie », il est en train de vous parler.

Posez-vous la question : Que dit-il ?

  • « Tout comportement exagéré et surtout systématique, qu’il soit d’agressivité ou de passivité extrême, de dépendance excessive à la mère ou de jalousie abusive, d’incapacité de se concentrer ou d’opposition systématique, tout cela a une motivation. Une émotion est bloquée, un besoin est caché. »
  • « Ce qu’il ne saura pas dire par des mots, il continuera à le dire par des cris, de la rage, des pleurs, et par toutes sortes de « comportements criants » et autres refus de coopérer. »

Astuce ? Arrêter de ne pas écouter les cris ou les comportements de refus systématique de votre enfant. Respectez son langage, cherchez à en comprendre le sens et acceptez d’entendre ce qu’il a à vous dire. Lorsqu’une attitude, une maladie, un accident, une panne scolaire se réitère c’est que votre enfant est en train de vous laisser un message, alors écoutez-le !

 

3 – Nos réactions face aux « créations » de nos enfants vont conditionner ses croyances sur lui-même. Nos choix de vie tout comme nos attitudes vis-à-vis de nos enfants mais également de la société sont guidés par nos faits et gestes mais également nos paroles.

Posez-vous la question : Quel message ai-je envie de lui transmettre ?Comment bien éduquer son enfant - message à transmettre

  • A chacune de nos réactions nous avons le choix entre :
    •  Les messages destructeurs « Tu es fou ! Tu n’as aucune conscience ! Ce que tu fais est sale ! Tu es Nul, tu ne vaux rien »
    • Les messages d’amour « Je t’aime, tu es capable ! Tu es créatif, tu as des idées originales, il serait intéressant pour toi de trouver un matériel adéquat pour leur donner libre cours. »

Astuce ? Faites attention aux mots que vous prononcez devant votre enfant. Les mots sont bien plus destructeurs que les gestes car ils restent gravés dans leur mémoire à tout jamais. Respectez son besoin d’expression en lui proposant une autre solution pour laisser exprimer ses talents d’artiste !

 

4 – Nous réagissons souvent de manière automatique aux différentes situations de la vie courante. Parfois, devant la réaction de nos enfants il serait bien de se poser quelques minutes et de se demander : Qu’est-ce qui me pousse à dire oui ou non aux demandes de mes enfants ? Qu’est-ce qui me dicte mon attitude ?

Posez-vous la question : Pourquoi je dis cela ?

  • « Les caprices sont des inventions des parents. Ils surgissent lorsque les parents se prennent les pieds dans les jeux de pouvoir. »
  • « Vos comportements sont-ils dictés par votre éducation ? par des automatismes dont vous ne savez plus l’origine ? par l’évidence ? ou par la raison (votre raisonnement basé sur de l’information fiable) ? »

Astuce ? Il suffit d’accepter que l’on ne peut pas tout savoir. Alors, lorsque nos enfants nous font des demandes, pourquoi ne pas les écouter ? Parfois la meilleure solution est de leur faire confiance, car eux seuls peuvent savoir ce qui est bon pour eux, eux seuls savent ce dont ils ont besoin.

 

5 – Êtes-vous exaspérés par vos enfants ? Incapable de leur répondre ou de les surprotéger ? Si vos émotions d’enfance restent refoulées, vous ne pouvez percevoir la réalité des besoins de vos enfants. Vous allez soit projeter vos propres besoins, forcement démesurés puisque frustrés depuis longtemps, soit nier tout besoin pour ne pas sentir votre souffrance.

Comment bien éduquer ses enfants - Compétition besoins parent enfantPosez-vous la question : Mes besoins sont-ils en compétition avec ceux de mes enfants ?

  • « Les besoins des parents et des enfants sont carrément opposés. »
  • « Les fameuses limites qu’il faut mettre aux enfants sont celles imposées par vos besoins. »
  • « C’est donc un devoir parental que d’écouter et reconnaitre ses propres besoins de prendre les moyens de les satisfaire autant que faire se peut. »
  • « La coopération est toujours plus efficace à long terme… Reconnaissez leurs besoins et affirmez les vôtres. »

Astuce ? Pour vivre heureux ensemble, contenons les débordements de nos enfants dans des limites que nous pouvons tolérer et apprenons à supporter davantage. Rappelons-nous qu’ils sont dépendants de nous et que nous sommes les pourvoyeurs. Guérissons nos blessures anciennes pour pouvoir laisser vivre nos enfants à leur rythme. Nous y gagnerons en détente et en plaisir.

 

6 –  Avec l’arrivée de nos enfants notre espace est complètement chamboulé, nous avons perdu nos repères et bien souvent nous ne savons pas comment agir. C’est alors que nous agissons en fonction des seuls repères que nous avons : nos propres parents ou plus généralement le regard d’autrui… alors que nous devrions agir en fonction d’une seule personne : notre enfant

Posez-vous la question : Qu’est ce qui est le plus précieux pour moi ?

  • « Votre enfant entend votre inconscient ! Pour lui vos réactions sont plus signifiantes que vos mots. »
  • « L’adulte est doté d’un cerveau capable d’inhiber une réaction automatique et de choisir son comportement en fonction de ses valeurs et de ses objectifs. »
  • « Devenir conscient de ce qui anime nos réactions face à nos enfants peut changer radicalement nos comportements. »

Astuce ? Faites sentir à votre enfant qu’il est précieux, qu’il a sa place, qu’il est important et que ses besoins comme sa réalité sont pris en compte. Le plus important pour vous, est-ce l’amour et la confiance en eux de vos enfants ? Désirez-vous qu’ils aient confiance en vous ? Si c’est le cas alors vous ne devrez jamais les blesser, leur mentir, les humilier, les trahir ou les terroriser. En toutes circonstances, vous devrez vous montrez honnête, montrer ce que vous ressentez et écouter ce qu’ils ressentent, les aider à s’aimer, à valoriser leurs capacités, à assumer leurs responsabilités sans culpabilité.

 

7 – Dans l’éducation que l’on donne à son enfant, toutes les décisions que l’on prend un jour ne sont ni bonnes, ni mauvaises. Elles répondent à un objectif à l’instant T. En fonction de l’évolution de votre enfant, de ses besoins et de vos objectifs, la réponse à une même question peut-être différente.

Posez-vous la question : Quel est mon objectif ?Comment bien éduquer son enfant - Objectifs

  • « Il n’y a pas de réponse universelle, mais une réponse pour cet enfant-là, et ce parent-là, à cet instant de leur histoire commune. »
  • Un enfant qui se sent précieux se montre attentif à autrui et aux conséquences de ses actes.

Astuce ? Considérer comme importants les besoins de son enfant, le faire passer en premier, le respecter, ne signifie ni « lui laisser tout faire », ni « ne rien dire quand il abîme ou casse quelque chose ». Prendre en considération son enfant, c’est lui montrer ses émotions, parler de soi, le rassurer, tout en continuant de l’aimer profondément et de le lui manifester. En cas de conflit, le plus important est de parler de soi, de ce que l’on ressent et non de lui. Un enfant qui se sent précieux se montre attentif à autrui et aux conséquences de ses actes, il agit avec responsabilité et respect pour les sentiments d’autrui.

 

 

Voilà un bref aperçu des différentes questions à vous poser en cas de conflit avec vos enfants ainsi que quelques astuces pour vous sortir de diverses situations embarrassantes.

Je vous laisse lire et relire cet article car il y a énormément d’informations à assimiler pour les personnes qui ne sont pas adeptes de cette nouvelle méthode pour éduquer son enfant.

Ne voulant pas vous assommer avec trop d’informations, je vous expliquerais prochainement comment je mets en pratique tout cela ainsi que les progrès que je dois encore faire …

 

Que pensez-vous de cette méthode pour éduquer son enfant tout en douceur ?

En avez-vous déjà entendu parler ?

N’hésitez pas à réagir dans les commentaires ci-dessous !

 

Crédits Photo : David Castillo Dominici, Nirots et Stuart Miles – FreeDigitalPhotos.net

(1 commentaire)

  1. Cathy de Poulettesurlenet

    Hello Maman du Net !

    Voilà un article très dense, mais clairement amené et structuré.

    Et voilà une lecture profonde que celle de Filliozat, car en effet, elle renvoie à soi et à l’écoute de soi continuellement en matière d’éducation et d’écoute différente de nos enfants.

    Pour moi, le chemin est semé d’embûches, et cela demande des efforts à chaque étape…s’entraîner avec un exercice par semaine, c’est déjà beaucoup.

    Par exemple, en ce moment, j’observe que je régresse dans ma capacité à écouter vraiment. Je recommence à nier ce que dit ma fille, à lui faire la morale, à lui donner des conseils…comme si je ne voulais plus entendre ce qu’elle a à me dire.

    Trop fatiguée, besoin de me ressourcer, et de prendre du recul. Alors ce Wend, je pars 2 jours me ressourcer, et je vais me mettre à l’écoute de moi-même, de l’enfant intérieure, ou de la femme et de ses besoins…et je sais que je reviendrai plus dispo,
    plus réceptive à nouveau. Et je reprendrai le chemin d’une écoute active…mais rien n’est jamais acquis n’est-ce pas?

    Merci pour ce bel article très instructif, j’espère utile pour le plus grand nombre, parmi ceux et celles qui acceptent de faire le chemin…et de se regarder sans peur.

    Bonne nuit super Mum!

    Cathy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: