«

Août 02

Le Développement Personnel : Kézako ?

Cet article vous a plu, recevez les nouveaux articles avant les autres !
Vos données restent confidentielles. Je déteste autant que vous le SPAM !


Dans mon précédent article, je vous ai expliqué comment j’en suis venue à créer le blog mamandunet, qu’elles sont les activités que je développe aujourd’hui et comment j’en suis venue à la conclusion que si mes activités ne se développaient pas assez rapidement cela venait probablement de moi.

Lorsque j’ai commencé mon activité en Marketing de Réseau, la première chose que l’on m’a dite une fois inscrite c’est que si je voulais réussir il fallait que je fasse du Développement Personnel.

Qu’est-ce que le Développement Personnel ?

Développement Personnel

Il s’agit d’un travail sur soi à but enrichissant visant à l’épanouissement de la personne vers ce qu’elle aspire à devenir.

La notion de développement personnel s’applique à tout ce qui est ou peut-être mis en oeuvre par chacun de nous pour acquérir une maturité psychique toujours plus grande, développer ses possibilités de créativité et libérer sa vrai personnalité du soucis des apparences.

 

 

Le Développement Personnel c’est
« le développement du potentiel de la personne,
de son autonomie, de son équilibre et de son épanouissement »
Bernard Hévin & Jane Turner

Pourquoi faire du Développement Personnel ?

Généralement on commence à s’intéresser au Développement Personnel car on a besoin de trouver des réponses à des questions que l’on se pose ou des solutions à nos propres difficultés.

La plupart des personnes y « tombent dedans » lorsqu’ils partent en quête d’eux-même en :

  • lisant des livres,
  • suivant des thérapies,
  • écoutant des audios,
  • suivant des formations,
  • écoutant des conférences,
  • étudiant la psychologie,
  • méditant…

Il y a tellement de technique, que chacun peut trouver celle qui lui correspond.

Personnellement, je m’y suis intéressée très jeune car j’avais des maux qui me gâchaient la vie et que la médecine traditionnelle n’arrivait pas à me soulager.

Étant donné que le problème n’était pas physique, il ne pouvait qu’être psychique. Il n’y avait donc que moi qui pouvait trouver une solution, mais comment ?

Quel fut mon cheminement ?

Étant jeune je lisais beaucoup, c’est donc tout naturellement que j’ai commencé à m’intéresser au développement personnel grâce à la lecture, notamment avec les livres de Paulo Coelho, un écrivain que j’apprécie beaucoup.

A l’époque Internet n’était pas aussi développé et le Développement Personnel n’en était qu’à ses débuts. Je me suis donc tournée, tout naturellement, vers des spécialistes afin de trouver de l’aide. J’ai testé :

  • La Méditation
  • La Relaxation
  • La Psychanalyse
  • L’Auriculothérapie
  • L’EFT
  • Le Yoga….

J’ai également mis en place certaines actions et suivi des concepts tels que :

  • La Loi de l’Attraction
  • La Pensée Positive
  • La Gratification…

développement-personnelToutes les actions que j’ai menées m’ont été bénéfiques, elles m’ont permises de me découvrir de plus en plus, de connaître mon fonctionnement et de m’auto-analyser. C’est un grand pas en avant car je connais maintenant les raisons de mes maux et j’arrive à avoir assez de recul pour comprendre pourquoi je réagis de la sorte.

J’étais sur la bonne voie, cependant il me manquait toujours le plus important : la clef pour évoluer, pour passer au-dessus de tout cela et « guérir ».

Et puis …

Je suis devenue Maman et je me suis « oubliée » car ma seule et unique pré-occupation était le bien-être et le bonheur de mes enfants. Je ne prenais plus de temps pour MOI (j’ai mis de côté tout mes loisirs : dance, lecture, activités manuelles… et toutes les actions que j’avais commencé à mettre en place pour me trouver : livre sur le développement personnel, écouter des audios, faire la liste des gratitudes….)

Bref, je me suis laissée submerger par le quotidien, par les obligations d’une mère au foyer et j’ai fini par couler sans même m’en rendre compte jusqu’à ce que je fasse un burn-out l’été dernier. Déprime, envie de rien,  je ne mangeais plus et le pire pour moi c’était de ne plus supporter mes enfants.

burn-out maternelC’est alors que j’ai pris conscience que j’étais en train de perdre pied, comment ai-je bien pu en arriver là ?

Fallait que je réagisse d’urgence si je ne voulais pas finir hospitalisée et me détruire définitivement car l’idée de ne plus supporter mes enfants m’était inadmissible.

J’ai donc décidé de reprendre ma vie en main. J’ai commencé par m’auto-analyser en profondeur, puis j’ai cherché minutieusement des solutions sur internet et enfin j’en ai parlé autours de moi.

 

Dans un prochain article je vous dévoilerais mon auto-analyse, mes trouvailles et ce que je suis en train de mettre en place pour enfin m’accomplir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: